25 mars 2014

Blogs à la une sur @Cosmopolitan_fr avec @zaromcha

Vous aimez le blog ? Dite le en votant pour nous sur le site du cosmopolitain.fr


18 mars 2014

Nous sommes partenaire de Bab's Galerie pour le DDESSIN2014

Nous vous avions dit que nous faisons partie d'une association artistique ? Hé bien Zaromcha et les Street-Art Shooteurs sont membres de l'association la horde urbaine dont le but est de promouvoir et de produire l'art sous toutes ses formes, par des artistes et des jeunes talents.

Certains membres de l'association seront prochainement en exposition au DDESSIN2014 à l'atelier Richelieu au 60 rue de Richelieu Paris 2e.

Alors, quand la Bab's Galerie nous a demandé d'être également partenaire comme l'association, pour cet événement, nous avons dit OK. 

Elisabeth NDALA, expose régulièrement dans sa galerie des artistes-peintres que nous apprécions beaucoup, car il y a parmi eux des ami(e)s.

Alors du 28 au 30 mars 2014, retrouvez :
  • Gino - membre de l'association La Horde Urbaine
  • Céline LEBOVITCH - membre de l'association La Horde Urbaine
  • Mais également Djalouz, Milan, Do U-Art et Y. Murangwa
Plus d'info sur le site ddessin.fr (et également la source de l'image ci-dessous)


16 mars 2014

Caroline, auteure du blog @ParisianShoeGal

Voici le 1er portrait de parisienne de 2014 et je vais vous présenter Caroline qui nous partage son Paris avec son blog Parisian Shoe Gals, où elle parle de Paris et de Street Art également, voilà pourquoi je la suis depuis plusieurs années maintenant.

Je vous conseille aussi vivement de lire son blog http://www.parisianshoegals.com/. Il vous donnera l'occasion de découvrir de bonnes adresses. 

Merci Caroline pour avoir gentillement répondu à mes questions.


- Quel est ton quartier parisien préféré ? 
En ce moment, j’ai un faible pour les Abbesses et la rue des Martyrs. Mais je ne pourrais en aucun cas me passer des safaris street art à Ménilmuche, ni des beaux jours le long du canal Saint-Martin et encore moins des apéros endiablés du côté de la Butte aux Cailles. Les nouveaux quartiers minéraux me fascinent aussi - La Défense, Seine Rive Gauche. Je suis d’une infidélité remarquable en fait.

- Quel est ton monument préféré ? 
Probablement le Centre Pompidou, entre le musée et le monument. Parce qu’il est d’une laideur émouvante. A tel point que je l’en trouve presque beau. Les collections permanentes y sont étonnantes. Et la vue depuis le restaurant George est fabuleuse. Sans compter qu’il a été inauguré la même année que moi.

- Qu'est ce que tu aimes le plus à Paris ? 
La diversité et l’offre culturelle pléthorique. Impossible de s’ennuyer à Paris à moins de ne s’intéresser à rien. Au coin de la rue, il y a toujours une nouvelle expo passionnante - souvent gratuite, un spectacle palpitant, une adresse gourmande renversante - je considère que la gastronomie fait partie à part entière de la culture. Une simple promenade est un bonheur. Des quartiers historiques et leurs monuments classiques source d’émerveillement constant jusqu’aux arrondissements plus modernes - je songe au XIIIème notamment - qui offrent des surfaces d’expression à la création contemporaine. Et bien sûr le street art qui est un peu ma marotte de prédilection.

- Donne-nous une bonne adresse (resto ou shopping, comme tu veux). 
Petite sélection parce qu’une seule, c’est trop difficile. Les galeries Itinerrance et Openspace - cette dernière découverte grâce à Sheily - pour leurs très belles expositions, Scoop Me a Cookie à Ménilmontant, mon dernier gros coup de cœur en matière de gourmandise, La Buvette Paris à Pigalle, pour un brunch entre copines, le Faitout à deux pas des Buttes Chaumont - et à trois de chez moi -  pour un café ou un rhum arrangé maison. Pour le shopping. 22, avenue de Grenelle. Sergio Rossi. Mon royaume pour une paire d’escarpins italiens !

- Quel est le week-end parfait d'une parisienne pour toi ? 
A vrai dire la notion de week-end est un lointain souvenir pour moi. Je travaille en freelance comme journaliste donc mes semaines ne sont pas tout à fait formatées. Et depuis un peu plus d’un an, afin de financer un grand projet professionnel top secret, je suis également guide touristique pour un voyagiste américain. Le samedi et le dimanche, je fais donc souvent le clown en marinière et béret pour amuser la galerie - gros carton les clichés, je songe même à ajouter la baguette à cette panoplie. Pour être tout à fait franche, quand je suis libre la foule des week-ends me rebute un peu. Les terrasses prises d’assaut dès le premier rayon de soleil, les musées bondés, les parcs saturés de monde au point de ne plus savoir où se poser, ce n’est pas ma tasse de thé. Le week-end idéal d’une parisienne se trouverait-il hors de Paris ?

Crédit photo : Caroline - Parisian Shoe Gals

12 mars 2014

L'artiste Hasart expose à l'Artify Gallery à Hong Kong en mars 2014


Récemment, nous avons découvert le travail de HASART, jeune artiste de talent qui s’envole le 18 mars pour une exposition solo à l’Artify Gallery à Hong Kong. 

Il y sera représenté par Street Art Fever, qui a pour but de promouvoir de jeunes artistes européens issus du Street Art en France et en Asie. 

Depuis octobre 2013, Street Art Fever organise des expositions et événements avec un format interactifs (rencontre artistes / live performance / visites d'ateliers...) afin de favoriser le partage et la découverte de la démarche artistique de chaque artiste. 

Dés le 21 mars, ce sera au tour de Hasart de dévoiler son exposition « When human being meets nature and poetry » ; une représentation poétique du rapport symbolique entre l’homme et la nature. 

Pour l’occasion, il a tout spécialement créer un grand format « Victory », réalisé et filmé à St Antonin sur Bayon, au pied de la Sainte Victoire (la vidéo là haut).

Source image : page facebook de Hasart

Que dire sur HASART ?
Né en 1989 à Aix en Provence, Hasart, artiste peintre et adepte invétéré du street-art,  a débuté par le graffiti. 

Depuis plus de 5 ans il se concentre désormais sur de l’art abstrait au penchant poétique et développe davantage sa technique sur papier et sur toile, sans pour autant abandonné les territoires urbains. 

Ses outils de prédilection : le pinceau et la peinture, la bombe aérosol et le marqueur.

Sur un fond coloré et dynamique il personnifie les éléments naturels qui représentent notre monde et l’évolution de la vie.

Il puise notamment ses sources d’inspiration dans les symboles et les écriture des vieilles civilisations. 

Ses recherches et diverses représentations du symbolisme et du langage ethnique, emporte le public dans une chasse aux symboles, transformant les dessins en de véritables textes graphiques.

Le spectateur plonge dans la toile, se laisse envoûter par un monde aux diverses interprétations et peut rester des heures devant un tableau sans en déceler tous les aspects. 

La lecture et l’analyse sont longues, les formes se révèlent lentement et chacun scrute et découvre un univers et une atmosphère qui lui est propre.


HASART - https://www.facebook.com/hasartartiste 
STREET ART FEVER - http://www.streetartfever.com 


Source texte : document presse de Hasart - point 21

10 mars 2014

Les expositions à voir ce mois-ci


A la Galerie Bab's de Bagnolet retouvez Lady Jday, Pierre Grégori & Doudou jusqu'au 29 mars 2014 pour une exposition sur femmes. En partenariat avec le festival Cri de femmes.


Mes amoureux préférés Matti et Boldy exposent conjointement au 56 rue Durantin dans le 18e arrondissement de Paris dès le 14 mars 2014.


Plein de copains exposent à Enghien-Les-Bains jusqu'au 30 avril 2014 parmi eux Lorenzo Boldy, Iza Zaro, ... je ne vous en dis pas plus, allez faire un tour là-bas.



Et toujours l'expo, Street Spirit à Noisiel jusqu'au 16 mars 2014.