30 août 2016

LA SAMARITAINE

Les magasins de la Samaritaine sont situés entre la seine et la rue de Rivoli dans le Ier arrondissement de Paris. Pour connaître l'histoire de ces édifices qui sont en pleine rénovation, voici quelques dates qui ont marqué le parcours d'un des temples du shopping pendant les 19e et 20e siècles.

Paris-1825.JPG
©Zaromcha

1870 : le magasin est fondé par Ernest Cognacq (1839-1928) et son épouse Marie-Louise Jaÿ (1838-1925). Le 1er magasin ouvrit à l'angle des rues Pont Neuf et de la Monnaie.

Portrait d'Ernest Cognacq
par Jeanne-Madeleine Favier (1863-1904)
1883 à 1933 : Agrandissement grâce à de nouveaux bâtiments et embellissement du patrimoine de la Samaritaine (Architectes Frantz Jourdain 1847-1935 et Henri Sauvage 1873-1932)
  • 1883 à 1902 Frantz Jourdain participe aux travaux d'adaptation des bâtiments existants.
  • Acquisition d'immeubles entre 1886 à 1903, dans l'îlot à côté du magasin 1 pour l’aménagement et construction du bâtiment 2 entre 1905 et 1910 (Architecte Frantz Jourdain).
  • 1901 relooking du magasin 1 (Architecte Frantz Jourdain).
  • 1922 à 1928 Le magasin 2 est prolongé par une extension allant vers la seine (architectes : Henri Sauvage & Frantz Jourdain).
  • 1930 : Aménagement par Frantz Jourdain du magasin 3, rue de Rivoli. Puis par la suite en 1932 le magasin 4 (actuellement, il n'y a plus de magasin 4, il a été démoli).
Paris-3109.jpg
©Zaromcha
1984 à 1987 : Une campagne de restauration est lancée pour la Samaritaine. A cette occasion dans le magasin 2, on découvre sous des couches de peinture dans le hall Verrière, la fresque des paons.
1990 : Le bâtiment de Frantz Jourdain (magasin 2) est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.
2001 : Rachat de la Samaritaine par le groupe LVMH.
2005 : La Samaritaine ferme ses portes.
Depuis 2015: la samaritaine est un immense chantier pour dès les travaux achevés, la samaritaine regroupera : 
  • Un grand magasin
  • Trois terrasses panoramiques
  • Un restaurant gastronomique
  • Cafés
  • Bars
  • Un hôtel 
  • Des logements
  • Une crèche 
  • et des bureaux
Paris-1316.JPG
©Zaromcha

Pour en savoir plus : http://www.lasamaritaine.com/ ou allez à la maison du projet 1 rue Pont Neuf Paris Ier.

29 août 2016

DiverZarts la passerelle entre les arts

Souvenez-vous en octobre 2014, j'ai eu l'occasion de vous présenter le travail de Christophe Horlain intitulé " Passé du temps qui passe " en association avec DiverZarts producteur du BERLIN Projekt réalisé à Berlin et présenté au Chêne à Villejuif en septembre 2014.

 





L’association DiverZarts a pour objectif de développer des projets artistiques dans un processus de " Fabrique de culture " en favorisant la promotion de la création et en accompagnant les artistes.

Son but est la promotion et la diffusion des arts contemporains notamment par le souci du maintien de la liberté économique et artistique de ses auteurs, par la multiplication des possibilités de rencontres des différents médias avec des œuvres d’artistes plasticiens. Elle cherche à créer des échanges basés sur le relationnel entre artistes, structures associatives et institutions.
Elle cherche à développer par la mutualisation des moyens, la production et la diffusion de ces divers arts.
DiverZarts cherche également à développer des partenariats privés pour diffuser l'art en dehors des milieux institutionnels, apportant ainsi l'art auprès de nouveaux publics et plaçant ainsi l'art dans son caractère éducatif.

A l'origine de l'association créée en 2013, une rencontre entre un artiste plasticien et un passionné d'art issu du milieu associatif événementiel :
Pascal Hun - Responsable Administratif - qui depuis bientôt 20 ans collabore dans le milieu associatif, a acquit les compétences en matière de gestion de projets. A travers ceux-ci, il a développé ses compétences dans les domaines artistiques et de création.
Christophe Horlain - Responsable Artistique -  artiste plasticien qui a longtemps travaillé dans le milieu social en y associant à titre personnel les arts plastiques. Formé au montage de projets culturels. Cela l’a amené à développer des projets en milieu associatif.
Il travaille depuis plusieurs années à développer différentes techniques dans ses univers artistiques. 
DiverZarts a développé le concept de Présentation d'Art© dans le domaine d'événements en partenariat, en promouvant et accompagnant des artistes en devenir : Joëlle Bondil, Stéphane Thévenon, Pol Lujan, ...

En 2014, DiverZarts a été amenée à produire le BERLIN Projekt en résidence à Berlin pour sa réalisation. Cette même année, j'ai eu l'occasion de les rencontrer lors de la présentation finale du projet (cf. vidéo ci-dessus - Pour ceux qui me connaissent, on me voit dans le reportage) et aujourd'hui de collaborer avec eux pour UPCYCLING BERLIN Projekt, une collaboration de l'artiste Céline Lebovitch autour de la relation au temps et le devoir de mémoire sur l’œuvre du plasticien Christophe Horlain intitulée :
" Passé du temps qui passe " 
" Vergangenheit der Zeit, die vergeht "


Je partagerai avec vous l'actualité de DiverZarts car c'est pour moi une passerelle pour découvrir un nouveau monde artistique que je connais peu et pour lequel je ressens une sensibilité : les arts plastiques et contemporains, différents de l'art urbain que j'ai l'habitude de côtoyer.
En faisant des interviews d'artistes de tous horizons, j'ai envie de comprendre leur façon de penser et de travailler. Voir la genèse de leur travail.

Je suis sûre que vous apprécierai autant que moi, la diversité de mon actualité pour la saison 2016/2017. 

Site de l'association DiverZarts : http://www.diverzarts.com/ 

27 août 2016

Portrait de rue

Savez-vous à quoi ressemblait la personnalité qui porte le nom de votre rue, avenue, passage ?


Dans le XIe arrondissement de Paris, si vous vous baladez près des squares, vous pourrez repérer que la mairie d'arrondissement nous propose de découvrir les portraits de ces personnes qui ont marqué leur temps. Une belle initiative pour mêler l'histoire au street-art.

Ce sont donc les dessins de l'artiste Ero Ellad qui s'exposent sur les grilles des squares et jardins de l'arrondissement.

Pour ma part, j'ai pris les photos ci-dessous au Square Maurice Gardette.

Le premier dessin d'Ero Ellad que j'ai aperçu dans la rue, était un portrait de Voltaire en 2015. Depuis, quand je me balade dans le XIe il m'arrive d'en voir et je trouve ce travail de mémoire très instructif.

©zaromcha

©zaromcha


26 août 2016

25 août 1944



Extrait du discours du Général de Gaulle à l’Hôtel de Ville de Paris
Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré ! libéré par lui-même, libéré par son peuple avec le concours des armées de la France, avec l'appui et le concours de la France tout entière, de la France qui se bat, de la seule France, de la vraie France, de la France éternelle.

24 août 2016

Le côté industriel du Marais : La société des Cendres

©Zaromcha
Le Marais est un quartier de Paris où je vais souvent me promener car j'ai toujours l'impression de le découvrir comme si j'y venais pour la première fois. J'adore admirer tous ces édifices et autres merveilles architecturales. 
Toutes ces vieilles bâtisses et autres hôtels particuliers me rappellent l'histoire de Paris qui me fascine.

Avec cette photo, je vous propose de découvrir le bâtiment qui autrefois appartenait à la société  des Cendres. On peut lire sur la façade l'inscription : Société des joailliers bijoutiers orfèvres - établissement fondée en 1859

Sous le porche de l'immeuble, une plaque nous en dit un peu plus sur l'histoire des lieux :
"Au milieu du second empire à Paris, des sociétés du Marais de bijouterie, joaillerie, orfèvrerie, horlogerie et autres sociétés utilisatrices de métaux  précieux se réunissent pour créer en 1859 la société des Cendres avec la volonté de mettre en place un système de retraitement de leurs déchets de fabrication. Ils achètent en 1866 un terrain situé au 39 rue des Francs Bourgeois afin d'y construire une usine dotée d'une cheminée de 30 mètres de haut. La récupération consiste à traiter les déchets divers des ateliers de bijouterie (résidus, poussières), afin de rendre à leurs propriétaires la teneur en métaux précieux qu'ils contiennent.

Durant le XXe siècle et jusqu'en 2010, l'activité de la société des Cendres dans le Marais évolue selon les techniques de l'industrie et selon les bouleversements sociologiques du Marais. Entre-temps, pour s'adapter, le bâtiment subit d"importantes modifications et perd son dessin d’origine.

En 2010, la société des Cendres tient à restaurer et reconvertir son patrimoine en dépit du "plan de sauvegarde du Marais" qui vise à détruire les ouvrages postérieurs au XVIIIe siècle situés dans les cœurs d’îlots du Marais. Elle confie à l'architecte Pierre Audat et au bureau d'étude Cotec la mission de sauvegarder le site et son outillage, de restaurer et de révéler ses qualités architecturales et, de redonner une nouvelle vie à ce remarquable témoignage de la révolution industrielle au cœur de Paris.

..."

Actuellement le lieu est occupé par un magasin de vêtements qui n'a donc plus rien à voir avec l'activité de ses débuts. Mais qui a gardé les marques de l'histoire des lieux et du quartier. Je vous conseille d'entrer dans le magasin pour voir les traces du passé. 

Mais Chut !!! je ne vous en dis pas plus, allez découvrir par vous-même :-) 

Vous serez impressionné !

©Zaromcha

Le bâtiment est situé au numéro 39 de la rue des Francs-Bourgeois dans le quartier du Marais 4e arrondissement de Paris.

22 août 2016

Christophe HORLAIN, l'artiste aux multiples facettes

Partons dans l'univers des arts plastiques avec la nouvelle interview que je vous propose. 

 

Les artistes plasticiens sont des touches à tout en explorant des thèmes très variés, utilisant des techniques telles que les arts visuels, la peinture, la sculpture pour partager avec tous leur passion pour l'Art.


L'artiste Christophe Horlain que je souhaite vous présenter s’inspire de l'architecture. Par le biais de ses recherches et travaux il aborde les questions sociétales de la cité au sens architectural lié à son territoire.


J'ai découvert son travail à l'occasion de la présentation du BERLIN Projekt et avant que vous ne fassiez sa connaissance avec l'entretien ci-dessous dont je le remercie, je vous propose de découvrir ce beau projet créé en 2014 avec quelques photos :

Arrachage et recollage d'affiches dans Berlin

Découpe en atelier des affiches arrachées

Restructuration des affiches avant l’œuvre sculpturale finale

Miniatures des 3 sculptures structures et photos de Thomas Jung

Image extraite de la vidéo "Mémoire Déconstructive" avec les danseurs performeurs

L'interview


Présentes toi ?


Je suis artiste plasticien né en 1973 à REIMS, je vis et travaille à Paris.
J’ai étudié l'histoire de l'art architectural auprès de guides conférenciers.
Fréquentant des étudiants des beaux-arts, j’ai eu la chance de les accompagner dans leurs travaux et recherches, ce qui m'a permis d'avoir un regard sur l'art contemporain.
Ma plus grande fascination reste les vitraux. La lumière de ceux-ci, leurs couleurs vives ou ternes ont inspiré ma façon de développer mon art, le vitrail est le seul art ou la lumière est dans l’œuvre.

En tant qu’artiste plasticien, je traite mon travail artistique au moyen de techniques et de medias différents, faisant évoluer au travers d’outils et matériaux l’élaboration de mes créations.
Ces créations vont du dessin graphique, peinture, travaux d’encres colorées à la création de sculptures et d’installations.

A partir de mon activité d’éducateur spécialisé et d’animateur plasticien, j’ai développé ma création autour de la notion de territoires, la cité et son architecture. Mon travail autour de la couleur donne vie à mes œuvres sans recherche figurative. Mon regard porté sur l’évolution de la société m’interroge sur le plan moral et psychologique, m’imposant le développement d’installations.

Quelle a été ta première expérience artistique ?


Mes premières expériences artistiques consistaient dans mon enfance à reproduire des dessins de livres et bandes dessinées.

Depuis combien de temps tu évolues dans le milieu artistique ?


J’évolue dans le milieu artistique depuis l’âge de mes 17 ans.

Quelle est ton évolution depuis ?


à l’âge de 36 ans j’ai décidé de me consacrer entièrement à la création.

Quels sont les principaux artistes que tu apprécies, qui t’inspirent ?


Un grand nombre, principalement Jean Dubuffet, Dado, Fred Deux, Hundertwasser, Joan Miro, Velickovic, Cueco, Philippe Cognée et Marc Petit.

Si tu devais organiser une exposition, quels seraient les artistes que tu présenterais ?


Joëlle Bondil, Yan Mass, Maria Letizia Piantoni, Morgan Leguillan, Marika Perros, Christophe Gravis et tout plein d’autres.

Quelle est ton actualité ?


Début septembre 2016 à la Galerie La Ville A des Arts 75017 PARIS et Janvier 2017 à la Porte des Allemands à Metz, je présente mon œuvre ‘Passé du temps qui passe’ dans le cadre d’un projet intitulé ‘UPCYCLING BERLIN Projekt’ en collaboration avec Céline Lebovitch et produit par DiverZarts.

Octobre 2016, je participe à une exposition collective intitulée ‘DESSIN QUOTIDIEN #2’ à La Manicle-Satellite Brindeau au Havre.


Novembre 2016, je présente mes dessins architecturaux intitulé ‘Le Grand Pari’ dans le cadre de l’APPART de DiverZarts.



Décembre 2016, en tant que curateur et co-fondateur de l’association DiverZarts, j’organise une présentation d’Art autour d’artistes femmes intitulée ‘CONTEMPOREINES’ à la Galerie du 59 RIVOLI à Paris.

Merci Christophe.

Prochainement, je partagerai avec vous l'actualité de Christophe et de son association DiverZarts. En attendant, voici ci-dessous tous les liens pour le suivre.

Site de l'association DiverZArts

Pages facebook : 



Crédit photos © Christophe Horlain
Crédit texte © Diverzarts

10 août 2016

JO PARIS 1924


Les jeux olympiques d'été à Paris

Pour cette deuxième occasion, notre capitale accueillit les jeux du 3 mai au 27 juillet 1924. C'est en 1921, que Paris en obtient l'organisation.

Les infrastructures sont éparpillées dans la région, mais également dans les régions voisines. C'est dans la ville de Colombes que se trouve le village olympique, fait de cabanes de bois.
Avec ces jeux, la ville reçoit un stade de 60 000 places comportant un terrain de football et de rugby, ainsi qu'une piste centrée de 500 mètres. 

Paris 1924-Les délégations rassemblées sur le stade olympique de Colombes
source : https://www.olympic.org/fr/paris-1924

De nombreuses villes des départements de la Seine et la Seine-et-Oise (de nos jours région Ile-de-France) hébergent des activités. Ce sont les villes d'Auteuil, Versailles, Argenteuil, Saint-Cloud, Bagatelle, Boulogne-Billancourt, Issy Les Moulineaux, Meudon, Meulan et Paris.

Egalement des villes en région Le Havre et Reims.

En tout les JO de Paris 1924 en chiffres c'est :
  • 3075 participants dont le célèbre & futur tarzan : Johnny Weissmuller,
  • 625 000 spectateurs,
  • 1 000 journalistes,
  • 44 pays.
Parmi les trois athlètes les plus récompensés pendant les JO de Paris, un français, Roger Ducret avec 5 médailles en escrime.


Sources : 

7 août 2016

JO PARIS 1900

Les Jeux Olympiques de Paris se sont déroulés du 18 mai au 28 octobre 1900. En même temps que l'exposition universelle.

Mais avant, c'est au Baron Pierre de Coubertin1 qu'on avait confié l'organisation de ses jeux, dès 1897.

Coubertin.jpg

12 sports dont 5 nouveaux étaient représentés. Les nouveautés étaient : la boxe, le football, le rugby, le polo et le tir à l'arc.

Dès 1898, Henri Desgranges mettra à la disposition des organisateurs le vélodrome du Parc des Princes.

Voici les lieux où se trouvés les compétitions :
  • VINCENNES : le football, la gymnastique, le cricket, le rugby.
  • BOIS DE BOULOGNE : l'athlétisme.
  • ASNIERE (92) : la natation.
  • MEULAN (78) : Yachting.
  • TUILERIES : l'escrime.
  • ILE DE PUTEAUX (92) : le tennis.
  • AVENUE DE BRETEUIL : les sports équestres.
  • PARC DES PRINCES : Cyclisme.
  • NEUILLY SUR SEINE (92) : La pelote basque.
  • COMPIEGNE (60) : Golf.
  • SATORY (78) : Tir
  • COURBEVOIE (92) : Water polo.

LES PALMARES

Athlétisme :
  • 60 mètres : Kraenzlein (Etats-Unis).
  • 100 mètres : Jarvis (Etats-Unis).
  • 200 mètres : Tewksbury (Etats-Unis).
  • 200 mètres haies : Kraenzlein (Etats-Unis).
  • 400 mètres : long (Etats-Unis).
  • 800 mètres : Tysoe (Grande-Bretagne).
  • 1500 mètres : Bennett (Grande-Bretagne).
  • 3000 mètres speeple : Orton (Grande-Bretagne).
  • 110 mètres haies : Kraenzlein (Etats-Unis).
  • 400 mètres haies :! Tweskbury (Etats-Unis).
  • Hauteur : Baxter (Etats-Unis).
  • Longueur : Kraenzlein (Etats-Unis).
  • Perche : Baxter (Etats-Unis).
  • Triple saurt : Prinsteinn (Etats-Unis).
  • Poids : Sheldon (Etats-Unis).
  • Disque : Bauer (Hongrie).
  • Marteau : Flanagan (Etats-Unis).
  • Marathon : Theato (France).
  • Cross-country par équipe : Grande-Bretagne.
  • Hauteur sans élan : Ewry (Etats-Unis).
  • Longueur sans élan : Ewry (Etats-Unis).
  • Triple saut sans élan : Ewry (Etats-Unis).
Aviron :
  • Skiff : Barrelet (France).
  • Deux sans barreur : Belgique.
  • Deux avec barreur : Hollande.
  • Quatre sans barreur : France.
  • Quatre avec barreur : Allemagne.
  • Huit : Etats-Unis.
Cyclisme :
  • Vitesse : Taillander (France).
  • Kilomètre contre la montre : johnson (Grande-Bretagne).
  • Poursuite par équipe : Etats-Unis.
Equitation :
  • Dressage : Haegeman (Suède ou Belgique).
  • Saut d'obstacles : Haegeman (Suède ou Belgique).
  • Saut en longueur : Van Langendonck (Belgique).
  • Saut en hauteur : Gardere (France).
Escrime :
  • Fleuret : Coste (France).
  • Epée : Fonst (Cuba).
  • Sabre : De la Falaise (France).
Gymnastique :
  • Concours général : Sandras (France).
Natation :
  • 200 mètres nage libre : Lane (Australie).
  • 1 500 mètres nage libre : Jarvis (Grande-Bretagne).
  • 20 mètres dos : Hoppenberg (Allemagne).
  • 4 000 mètres libre : Jarvis (Grande-Bretagne).
  • 60 mètres sous l'eau : De Vandeville (France).
  • Water polo : Grande-Bretagne.
Tir à l'arc :
  • Mougin (France).

Source : La fabuleuse histoire des JO - Robert Parienté & Guy Lagorce.
1 Le Baron Pierre de coubertin est né à Paris en 1863, il est décédé à Genève, Suisse, en 1937.

6 août 2016

JUILLET 2016

Hello !

Peu de texte pour ce post, j'avais juste envie de partager avec vous quelques photos prises au cours des mes balades parisiennes du mois de juillet :

©ZAROMCHA - PARIS 10e

©ZAROMCHA - PARIS 10e

©ZAROMCHA - PARIS 10e

©ZAROMCHA - PARIS 13e

©ZAROMCHA - PARIS 12e

©ZAROMCHA - PARIS 1e

©ZAROMCHA - PARIS 19e


Bonnes vacances à tous !

Elisabeth