31 octobre 2016

UN JOUR, UNE DATE : 4 MAI ...

Le 4 mai 1897 un incendie se déclara au Bazar de la Charité, rue Jean Goujon dans le 8e arrondissement. 

Le drame éclata pendant la recharge d'une lampe de projection. Parmi les personnes présente ce jour-là, il y aura 140 victimes. 150 personnes seront sauvées grâce à l'intervention des employés de l'hôtel du Palais, dont le chef cuisinier Gaumery et Monsieur Vaudier.

Aujourd'hui à l'ancien emplacement du bazar de la Charité, une chapelle a été édifiée, son nom est Notre Dame de la consolation.

Le_Petit_Journal_-_Bazar_de_la_Charite.jpg

J'ai participée au projet #PersonaGrata d'Olivier Vinot

Il y a quelque temps, un de mes amis Jim avait participé au projet FESTINA d'Olivier Vinot. Olivier Vinot avait photographié 1 000 barbus. A l'époque j'avais relayé l'info et deux autres personnes que je connais avaient participé au projet.

Il y a 3 semaines, Jim a partagé sur Facebook le nouveau projet d'Olivier. Un beau projet nommé #PersonaGrata qui est consacré à la femme, la vraie c'est au naturel. Aussi, trouvant le projet intéressant, je me suis inscrite. 

Je suis donc le numéro 171 et depuis des copines m'ont rejoint dans cette aventure.

photo d'Oliver Vinot

29 octobre 2016

UN JOUR, UNE DATE : 6 AVRIL...

©Zaromcha

Située le XIIe arrondissement de Paris quand je vais à la gare de Lyon depuis la place Louis Armand face à la rue de Lyon, je ne vois que sa tour qui domine le ciel du haut de ses 67 mètres. 


Reconstruite pour l'exposition universelle de 1900 à Paris, la tour de l'horloge de Paul Garnier a de chaque côté une horloge de 6,40 mètres de diamètre. 
Les grandes aiguilles de 4 mètres pèsent 38 kg et les petites aiguilles mesurent 2,80 mètres pour 26 kg.

Historiquement, l'embarcadère de Lyon ouvre en 1849 et a été conçu par l'architecte François-Alexis Cendrier (1803-1893). 
Mais avant de devenir la gare parisienne comme nous la connaissons de nos jours, il faut revenir en 1855.
Selon les plans de François-Alexis Cendrier, la gare fut construite et surélevée de 6 à 8 mètres pour protéger la gare des crues de la Seine située non loin.
La gare fut partiellement détruite en 1871 suite à un incendie pendant la commune de Paris et reconstruite à l'identique.

En 1900 la gare est de nouveau reconstruite à partir des plans de l'architecte Marius Toudoire (1852-1922) pour l'exposition universelle.

La gare sera inaugurée le 6 avril 1901.

Je vous conseille d'entrer à l'intérieur de la gare, dans le hall 1, pour admirer la magnifique façade et l'escalier majestueux du buffet de la gare de Lyon, plus connu depuis 1963 sous le nom "le train bleu", et pourquoi pas y aller !
Je n'ai pas eu l'occasion d'y déjeuner, mais il faudra que je me programme cela car j'ai envie de voir l'intérieur qui est si sublime que c'est à couper le souffle !

Le restaurant est classé aux monuments historiques depuis 1972. En 1984, la gare sera inscrite aux monuments historiques.

Comment y aller ?

  • Lignes 1 et 14 du métro
  • RER A et D

25 octobre 2016

JOANN SFAR & SALVADOR DALI

Lorsque je suis entrée pour la première fois à l'espace Dali, je ne pensais pas voir un espace aussi spacieux et agréable malgré la couleur noire qui domine les murs. 

Cette couleur met en avant les dessins exposés pour cette nouvelle exposition.


20 octobre 2016

The Color Line

Dans la galerie Jardin au Musée du Quai Branly Jacques Chirac, une nouvelle exposition revient sur une période marquante des Etats-Unis.

The Color Line est une exposition qui rend hommage aux artistes et penseurs africains-américains qui pendant près d'un siècle et demi de lutte ont contribuent à estomper cette discrimination.

The Color Line nous propose un parcours sur les thématiques racistes du vaudeville américain, des spectacles du XIXe siècle à l’effervescence culturelle et littéraire de la Harlem Renaissance du début du XXe siècle, des pionniers activismes au réquisitoire de la chanteuse Billie Holiday.

Un beau parcours artistique avec de la peinture, de la photographie, des dessins, de la musique, ...

Un beau parcours pour témoigner d'une belle richesse culturelle et de personnes qui ont marqué leur temps.



Albert Alexander Smith (1896-1940)


" Man, do you realize that if we was in Alabama it would be aginst the law fer
us cullud kids to walk on this stuff ? " 
Olivier W. HARRINGTON (1912-1995)





Rosa Parks, Grande Dame qui ne cédera pas sa place dans le bus


Betye SAAR (1926)
Equality
1999


A gauche : Foll's Fetish (1984) de Jean-Michel BASQUIAT (1960-1988)

Toutes mes photos ICI

The Color Line

4 octobre 2016 au 15 janvier 2017
Musée du quai Branly Jacques Chirac
Galerie Jardin
Paris VIIe
M° ligne 9 Alma-Marceau ou RER C Pont de l'Alma

11 octobre 2016

La façade de l'hôtel de ville

Un détail en haut d'une des portes de l'Hôtel de Ville de Paris a attiré mon attention un jour d'hiver (oui j'ai beaucoup de retard pour vous raconter mes balades parisiennes).

Une date nous rappelle un événement qui s'est déroulé en ce lieu le 4 septembre 1870 :

En ce lieu le 4 septembre 1870 le peuple de Paris a proclamé la République

C'est Léon Gambetta (1838-1882) qui proclamera la République depuis un balcon de l'Hôtel de ville de Paris accompagné de Jules Ferry, Jules Favre et d'autres députés.

Paris - décembre 2015 ©Zaromcha

10 octobre 2016

Quand l'art rencontre la réalité augmentée

La collaboration entre RADAR et le collectif artistique Les Francs Colleurs est née de l'envie de poser un nouveau regard sur l'art du collage urbain. Ainsi est née l'application FrancsColleurs.


Cette application nous permet de découvrir les 10 gouttes en réalité augmentée, cachées un peu partout sur notre chemin. Ayez l'oeil ouvert lors de vos déplacements !

©Radar-Francs Colleurs

C'est à l'occasion de la soirée qui a eu lieu en septembre dernier que j'ai pu découvrir ces œuvres animées réalisées par les artistes : Jerk 45 - Albane Simon - Nicolas Barrome - Pablito Zago - Pedro - Mioshe - Legz - Jeykill - Neurone & Hasart - Stéphane Carricondo.





Cette application a une autre fonctionnalité ! Elle va nous permettre de créer et de partager notre PROPRE goutte. Mais je ne vous en dis pas plus et faite moi signe pour me montrer vos gouttes.

Application LES FRANCS COLLEURS by RADAR : http://www.radar.st/francscolleurs

A relire




9 octobre 2016

Les 2 vaches

Hello les ami-e-s ;

Fin septembre je suis allée voir les vaches. Mais pas n'importe quelles vaches ! Je suis allée chez elle dans leur restaurant : Aux 2 vaches.


Oui oui !!! les demoiselles qui sont sur les pots de yaourts et qui sont très très bons, ont aussi une adresse à Paris que j'ai découvert à l'occasion de leurs 10 ans que j'ai fêtée avec les eparisiennes et quelques blogueuses.






Pour leurs 10 ans les 2 vaches veulent que nous soyons tous ensemble pour un monde plus bio. Car l'objectif de cette marque est de Donner du sens au plaisir de manger, faire le choix d’une consommation responsable et durable, militer pour le développement du bio, c’est le combat mené par Les 2 Vaches avec tous les acteurs de la chaîne : éleveurs, producteurs, employés de la marque et consommateurs.

En même temps que je découvrais cet endroit agréable, cela m'a permis de m'initier au graffiti végétal :






*** INFORMATION IMPORTANTE ***


Personnaliser votre selfie préféré sur le Photo Booth qui se trouve sur http://www.10ansles2vaches.fr, en partageant l'image !

Parce que, pour chaque photo partagée, 1€ est reversé à des initiatives éco-responsables #pourunmondeplusbio : crèche écologique, cantine promouvant l’alimentation durable, exploitation bio distribuée en Amap… L’objectif est d'obtenir 10 000 photos, et donc 10 000 euros !

Aux 2 vaches
17bis, boulevard Haussmann
75009 Paris

A bientôt et j'attends votre avis sur ce restaurant champêtre !

3 octobre 2016

LE PAVILLON DE L'ARSENAL

Paris-2942.JPG
©Zaromcha - 2010
Passionnée d'architecture j'aime aller au Pavillon de l'Arsenal car en plus de leur exposition permanente sur Paris, il propose des expositions temporaires et des conférences sur l'architecture et l'urbanisme.

Le Pavillon de l'Arsenal est situé au 21 boulevard Morland dans le IVe arrondissement de Paris. Association de loi 1901, elle a été fondée par Ann-José Arlot en 1988.

Ouvert depuis décembre 1988, le pavillon de l'Arsenal est un centre d'information de documentation et d'exposition d'urbanisme et d'architecture de Paris et de la métropole parisienne.


Cet espace au rez-de-chaussée, vous avez l'exposition permanente. Nous pouvons découvrir l'histoire urbaine de Paris, et également sur le développement urbain de la région.

1 octobre 2016

ICI MONTREUIL x ALICE

Si vous êtes fan du personnage d'Alice au pays des merveilles, voici une exposition que vous allez apprécier.


Du 14 octobre au 30 novembre 2016, à l'occasion des Portes ouvertes des ateliers de Montreuil (Seine-Saint-Denis), la galerie Made in Montreuil sis chez ICI Montreuil accueille « Alice » une exposition d'art urbain autour du personnage central de l'œuvre éponyme de Lewis Caroll. 
Sources d'une infinité d'interprétations, la puissance imaginaire de l'œuvre et de son personnage central ont inspiré Gilbert Mazout, JBC et Olivia de Bona. Autour des diverses personnalités d'Alice, chacun des trois artistes de l'exposition propose des images reflétant ses propres obsessions et son interprétation du monde des « merveilles ».



Dix ans déjà qu’Olivia de Bona développe un lexique poétique fait d’images qui marient son imaginaire personnel à l’imagerie collective. 
Diplômée en Arts appliqués et cinéma d’animation en 2005, Olivia de Bona se défait très vite du support numérique pour assouvir son intérêt pour le savoir-faire artisanal. Elle investit les rues à l’occasion notamment de collaborations avec Le 9e Concept et explore de nombreuses techniques d’impression. Récemment, à l’occasion de la résidence Aux Tableaux puis du projet «Tous Aux Abris» du collectif 100 pression, c’est vers la scénographie d’objet qu’elle se tourne au moyen d’installations en volume. Incapable de dissocier l’oeuvre de son support. 
Si la maîtrise technique d’Olivia de Bona sublime son univers figuratif, c’est dans la récurrence thématique et la présentation sérielle (la nature, l’animal, le rêve, le nu, la femme, le poil) qu’elle s’attache plus fortement à l’aspect narratif de son travail, touchant ainsi au conte et à l’intime. Chacune de ses créations s’appréhende en deux temps : vient tout d’abord l’émotion suscitée par l’onirisme de ses compositions puis l’analyse de la complexité des détails issus de sa monomanie du trait. 

Gilbert Mazout nourrit ses œuvres de son propre métissage, des langages de ses racines africaines, asiatiques et européennes. Mais aussi, en fond, du culte des ancêtres et du vaudoun – sous les traits de son chien notamment (héros récurrent devenu logo). 
Quelque soit le support choisi, on retrouve les aplats de couleur du Pop art, le langage plastique de la bande dessinée (des personnages récurrents et facilement identifiables), de la Figuration libre (fresques narrative) et du Street art (gestuelle, simples logotypes, mélange de mots et de figuration). 
À coups de pigments purs, de solvants, de bombes, de sprays, de markers, de scotch, de stickers, Gilbert habite librement l’espace publique, explore les matières et bricole ses propres outils. En quête de nouveaux supports, il porte, avec le collectif Douze Douze et AKR (le projet Akrylonumerik) un dispositif-performance multimédia mêlant projection, peinture et musique. 

L’univers de JBC est un enchevêtrement symbolique mêlant l’art baroque latino-américain, le réalisme soviétique, le cultes des icônes, le paganisme sous toutes ses formes. 
Ses thématiques entrent en résonance avec son style graphique rappelant le vitrail, magnifiant les personnes, même dans les situations les plus absurdes ou les plus triviales. Le choix de couleurs chaudes et d’éléments végétaux rappellent l’importance des tropiques dans l’imaginaire de l’artiste, fruit de ses nombreux voyages en Amérique Latine. 
Ses supports sont variés : murs, mobilier urbain, toiles, objets en tout genre et autres installations. Depuis 2013, JBC vit à Montreuil et occupe un atelier à ICI Montreuil, 

ICI Montreuil est une Usine de Créations de 1.700 m2 dans laquelle les artistes, artisans, entrepreneurs et start-ups de la création, disposent d’ateliers partagés, de machines pour travailler le bois, le métal, le tissu, le cuir, d’un espace de coworking, d’une salle de montage vidéo, d’un atelier de fabrication digitale, de 2 studios photos, d’un espace galerie / show room / boutique, d’un point restauration, de formations, de vernissages, de soldes privés ainsi que d’un accès à un réseau de faiseurs et de compétences.

ALICE
14 octobre au 30 novembre 2016
Galerie Made in Montreuil
135, boulevard Chanzy
93100 Montreuil
Métro ligne 9 : Robespierre 


Source texte : Clara Moreno Conseil Média